Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 08:48

Il n’y aura pas de bourse aux minéraux à Colmar en juin : Mineral Concepts renonce et laisse Sainte-Marie-aux-Mines seule en piste pour organiser cette manifestation, la troisième du genre dans le monde.

 000 0619

La nouvelle en a surpris plus d’un, hier soir : Michel Schwab, responsable de Mineral Concepts, jette l’éponge et renonce à organiser la 49 e bourse aux minéraux Euro-Mineral et Euro-Gem à Colmar en juin prochain. Une annonce confirmée hier soir par un communiqué sur le site interne de la société basée à Illzach. Et par son gérant, Michel Schwab, très amer.

« C’est certainement la décision la plus pénible qu’il a eue à prendre, concède Eric Jacob, second de Michel Schwab, le risque financier était trop grand pour la boîte. C’est dur pour nous, c’est dur pour Michel qui a contribué à ce que les associations sainte-mariennes vivent bien plus confortablement que bien d’autres dans la région grâce à cet événement ».

Cette annulation est l’épilogue d’une histoire qui déchire le milieu des minéralogistes et des amoureux de pierres, depuis novembre dernier. Petit retour en arrière : au fil des ans, la bourse aux minéraux organisée par l’équipe de Michel Schwab à Sainte-Marie-aux-Mines a pris tant d’ampleur qu’elle est devenue la troisième bourse du genre au monde, après celle de Tucson aux États-Unis et celle de Munich en Allemagne. Chaque édition représentait un défi : pour installer mille exposants dans un véritable village de toile sécurisé au cœur de Sainte-Marie-aux-Mines il fallait, sur place, plus d’une semaine de travail avant et après la bourse qui durait quatre jours.

Poussés vers Colmar

Inquiet pour la sécurité du site et du public (34 000 visiteurs l’an passé), et voulant offrir aux exposants des conditions d’accueil plus faciles, Mineral Concepts a finalement décidé de transférer la bourse à Colmar, « en 2014, pour une mise en conformité de l’événement, rappelle Michel Schwab. En octobre, poussés vers la sortie par la Ville de Sainte-Marie-aux-Mines, nous nous sommes retrouvés dans l’obligation d’avancer ce transfert à juin 2012 ». Une annonce qui avait fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le Val d’Argent.

Émus par la disparition d’un « trésor » de la vallée, le maire de Sainte-Marie-aux-Mines, Claude Abel, des habitants et des élus de toute la vallée ont décidé d’organiser, aux mêmes dates, leur propre bourse aux minéraux. Ils ont mis sur pied et en très peu de temps une machine suffisamment efficace pour convaincre de nombreux exposants de rester fidèles à la bourse sainte-marienne. Une bourse « financée par de l’argent public » : le conseil général du Haut-Rhin a annoncé récemment le versement d’une subvention de 280 000 € pour soutenir l’initiative du groupe renforcé par l’appui des quatre communes de la vallée. Ce que déplore Michel Schwab, qui estime sa société « victime d’une importante campagne de désinformation et d’une concurrence inique. Celle-ci est appuyée entre autre, sur une offre tarifaire à laquelle Mineral Concepts sarl ne peut faire face ». C’en est trop pour Michel Schwab qui ajoute que « l’équipe du maire et ses partenaires étrangers ont réussi à semer un trouble considérable parmi nos 1000 exposants, pourtant convaincus pour la plupart que leur avenir est à Colmar ».

Pointant ces derniers jours environ 450 exposants inscrits alors qu’il en faudrait 700, Michel Schwab a donc pris « ces derniers jours » la décision « douloureuse » d’arrêter les frais, amer de laisser aussi quatre salariés sur le carreau. « On met la clé sous la porte, fulmine-t-il, c’est trente ans de boulot qui partent en fumée ».

Exposants attachés à Sainte-Marie-aux-Mines

Du côté de Sainte-Marie-aux-Mines, c’était la stupeur hier soir. Le maire Claude Abel s’est dit « pris de court » par l’annonce, la trouvant « très surprenante » tout en précisant être « serein depuis un certain temps. L’attachement des exposants à Sainte-Marie-aux-Mines semble avoir compté ». Un attachement que Michel Schwab et son équipe reconnaissent avoir minimisé : « Personne ne pouvait imaginer pareille conclusion, on a sous-estimé l’attachement des gens à une manifestation construite pendant trente ans, c’est vrai ».

Michel Schwab ne cache pas son scepticisme sur le défi qui attend désormais l’équipe Abel : « Tout le monde va aller à Sainte-Marie et les organisateurs vont se retrouver dans la même situation que nous : trop de gens dans un endroit pas adapté. » Et souhaite pourtant « un réel succès » à la désormais seule bourse de cette envergure en Alsace.

L'Alsace.fr

le 22/02/2012 à 05:00 par Anne Suply

Partager cet article

Repost 0
Published by PALEONTOFILS
commenter cet article

commentaires